•  

    L’anecdote est racontée par Sophie, mariée depuis dix ans à Arnaud. Il est 8 heures ce matin-là, et Sophie peste contre son compagnon, qui met un temps fou à se brosser les dents, mobilisant la salle de bains à l’heure de pointe. N’y tenant plus, elle finit par entrer sans frapper et découvre qu’Arnaud… n’est pas exactement en train de se brosser les dents.

    « J’ai beau être plutôt ouverte et savoir qu’il lui arrive de se masturber, je l’ai mal pris, d’autant que la veille au soir, il n’avait pas vraiment été un foudre de guerre au lit », se souvient-elle. Et Arnaud, était-il gêné ? « Pas vraiment en réalité, il a mis son geste sur le compte du stress à quelques heures d’une réunion importante, et m’a assuré que ça n’avait rien à voir avec moi. Ce dont j’ai eu la confirmation le soir même, heureusement ! À croire que la situation nous avait mis en condition. »

    L’histoire d’Arnaud et Sophie renvoie à cette interrogation : la masturbation, souvent perçue comme une cause de conflit dans le couple, est-elle source d’excitation ou d’inhibition ?

    voir la video

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Violée par son père parce que lesbienneL’affaire fait grand bruit outre-Manche : le père d’une jeune adolescente qui a avoué son homosexualité a été condamné à 21 ans de prison pour avoir violé sa fille, afin de lui prouver que « le sexe est meilleur avec les hommes ».

    Selon The Independant, l’homme de 54 ans, dont l’identité est restée secrète pour protéger la victime, est entré dans une colère noire après que sa fille lui a confessé qu’elle était homosexuelle. Il l’a alors agressé sexuellement et l’a violé… « En tant que jeune fille de 16 ans qui découvre qu’elle est homosexuelle, et qui doit faire face à sa nouvelle identité, elle a décidé de vous faire cette révélation. Vous avez réagi avec une colère incontrôlée, avant de la violer. Son témoignage a été très grave à entendre », explique ainsi la juge qui a décidé d’envoyer le père de famille de trois enfants en prison pour 21 ans.

    Selon l’enquête de la police britannique, l’homme aurait également abusé de ses deux autres filles durant deux longues décennies.

    source

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Le député qui haïssait les femmes  Un membre du Parlement européen vient de déclarer devant les micros que les femmes devraient gagner moins que le hommes parce qu’elles sont "plus faibles, plus petites et moins intelligentes"! Si nous réagissons maintenant, nous pouvons débarrasser notre Parlement de ce semeur de haine!

      Ce même député européen polonais utilise le Parlement comme caisse de résonance de son discours de haine: il a comparé les migrants à des "déchets humains" et même effectué un salut nazi en pleine session! Pour le moment, il n’a écopé que d’amendes symboliques..

    Selon le règlement du Parlement européen, "le comportement des députés est inspiré par le respect mutuel" et ils ne doivent pas tenir "des propos ou [se livrer] à un comportement à caractère diffamatoire, raciste ou xénophobe" pendant les sessions parlementaires. M. Korwin-Mikke enfreint systématiquement ces règles.

    Partager via Gmail

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires