• articles

     

     

  •  

    La pratique a explosé dans les années 1970-1980 mais depuis quelques années, elle ne semble plus séduire les Françaises.

    "Couvrez ce sein que je ne saurais voir"

    Les premiers seins nus à la plage sont apparus en France dans les années 1960, avec la liberté sexuelle et les revendications des femmes à disposer de leur vie. Cette pratique a ensuite explosé dans les années 1970-1980, avant de s’essouffler au cours de ses dernières années. Mais il est tout à fait permis de penser qu’elle pourra connaître un second souffle d'ici vingt ans. A condition que les esprits se détendent et que le harcèlement dont les femmes sont victimes dans la rue diminue.

    A contrario, on peut aussi tout à fait imaginer l’inverse : la société pourrait devenir hyper-moralisatrice et les crispations autour du corps des femmes encore plus grandes. Dans cette hypothèse, le bikini pourrait même devenir ultra-choquant".

    extrait de l'article de planet.fr

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • faut arrêter la connerie .....

    Bonheur conjugal.

    Voir

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Violée par son père parce que lesbienneL’affaire fait grand bruit outre-Manche : le père d’une jeune adolescente qui a avoué son homosexualité a été condamné à 21 ans de prison pour avoir violé sa fille, afin de lui prouver que « le sexe est meilleur avec les hommes ».

    Selon The Independant, l’homme de 54 ans, dont l’identité est restée secrète pour protéger la victime, est entré dans une colère noire après que sa fille lui a confessé qu’elle était homosexuelle. Il l’a alors agressé sexuellement et l’a violé… « En tant que jeune fille de 16 ans qui découvre qu’elle est homosexuelle, et qui doit faire face à sa nouvelle identité, elle a décidé de vous faire cette révélation. Vous avez réagi avec une colère incontrôlée, avant de la violer. Son témoignage a été très grave à entendre », explique ainsi la juge qui a décidé d’envoyer le père de famille de trois enfants en prison pour 21 ans.

    Selon l’enquête de la police britannique, l’homme aurait également abusé de ses deux autres filles durant deux longues décennies.

    source

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Le député qui haïssait les femmes  Un membre du Parlement européen vient de déclarer devant les micros que les femmes devraient gagner moins que le hommes parce qu’elles sont "plus faibles, plus petites et moins intelligentes"! Si nous réagissons maintenant, nous pouvons débarrasser notre Parlement de ce semeur de haine!

      Ce même député européen polonais utilise le Parlement comme caisse de résonance de son discours de haine: il a comparé les migrants à des "déchets humains" et même effectué un salut nazi en pleine session! Pour le moment, il n’a écopé que d’amendes symboliques..

    Selon le règlement du Parlement européen, "le comportement des députés est inspiré par le respect mutuel" et ils ne doivent pas tenir "des propos ou [se livrer] à un comportement à caractère diffamatoire, raciste ou xénophobe" pendant les sessions parlementaires. M. Korwin-Mikke enfreint systématiquement ces règles.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • La ceinture de chasteté version contemporaine

     

    Les sous-vêtements de AR Wear ont été conçus pour protéger les femmes des prédateurs. Ultra-résistants, ils sont munis d'une serrure à la ceinture obligeant une manipulation spéciale pour l'enlever.

    ARWEAR from ARWEAR on Vimeo.

     

    Alors.....retour au moyen-âge ?

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Photos de la mode urbaine en Iran

    Photos de la mode urbaine en IranPhotos de la mode urbaine en IranPhotos de la mode urbaine en IranPhotos de la mode urbaine en Iran

     

    Source : BoredPanda

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    Droit des femmes. La loi Veil a 42 ans. Pourtant, l'avortement semble redevenu un objet politique dont il s'agirait de débattre. A travers cette remise en cause, se joue plus globalement la question de la place des femmes dans la société.

    Pourquoi reparle-t-on de l'avortement ?

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Elle court un marathon sans tampon pour briser le tabou sur les règlesElle court un marathon sans tampon pour briser le tabou sur les règles

     

     Jeune féministe, Kiran Gandhi est diplomée de la prestigieuse université américaine Harvard où elle a étudié les mathématiques, les sciences politiques et également les théories féministes. Mais c'est dans sa première passion, la musique, qu'elle évolue actuellement. Elle parcourt le monde lors de ses tournées avec plusieurs musiciens et donne également des conférences féministes dans différentes villes.

    Elle n'a peut-être pas atteint la première place mais elle a réussi à propager son message aussi bien pour estomper la gêne que peuvent ressentir les femmes que pour soutenir celles qui n'ont pas accès aux protections hygiéniques.

    Le 26 avril dernier, elle participe au marathon de Londres et décide d'y aller sans tampon pour ne pas être gênée mais aussi pour briser le tabou sur les menstruations.

    Après 42km, la jeune femme arrive finalement au bout de la course, fière de ce double exploit.

    Contrairement à ses craintes, son père ne l'a pas jugée. Il n'a même par remarqué le sang entre ses jambes tant il était fier de sa fille. "Ce n'est donc pas si important que ça", écrit-elle sur son blog.

    Elle court un marathon sans tampon pour briser le tabou sur les règles

    source

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Alicia Aylies, Miss France 2017

     

    C'est Miss Guyane qui est élue Miss France 2017.TF1 capture d'écran

     

    Elle termine grande gagnante du concours devant

           Miss Languedoc-Roussillon 1e dauphine

    Alicia Aylies, Miss France 2017

      Miss Tahiti 2e dauphine

    Alicia Aylies, Miss France 2017

      Miss Guadeloupe 3e dauphine

    Alicia Aylies, Miss France 2017

       et Miss Lorraine 4e dauphine.

    Alicia Aylies, Miss France 2017

     

    Partager via Gmail

    3 commentaires
  • Un collectif féministe appelle les Françaises à cesser le travail lundi 7 novembre à 16h34

    Les Françaises sont appelées à cesser le travail, lundi 7 novembre, à 16h34 et 7 secondes. L'appel est signé par le collectif Les Glorieuses qui milite pour l'égalité salariale entre les femmes et les hommes, rapporte France bleu. Selon les calculs du collectif, à partir de cette date, les Françaises travailleront "bénévolement" jusqu'à la fin de l'année, en comparaison aux revenus de leurs compatriotes masculins.

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

     

    Cette princesse d’Arabie Saoudite rompt tous les stéréotypes de la femme orientale

    Ameera al-Taweel est une princesse âgée de 33 ans, d’Arabie Saoudite, qui inspire de l’admiration car elle cherche à rendre le monde meilleur. La rédaction de Sympa-sympa.com n’a pas pu ignorer cette histoire, et elle la partage avec toi.

     Ameera est une femme belle, sûre d’elle-même, courageuse et déterminée. Elle consacre sa vie à l’engagement humanitaire, non seulement en Arabie Saoudite, mais aussi dans le monde entier. Elle a visité plus de 70 pays pour comprendre et résoudre les problèmes les plus sensibles du monde contemporain.

    La princesse lutte contre la pauvreté et les conséquences des catastrophes naturelles. Elle a participé à l’organisation de fondations caritatives, elle a créé un orphelinat en Afrique de l’Ouest ; en outre, elle a porté aide aux victimes d’une inondation au Pakistan, elle a inauguré le Centre d’Études Islamiques à l’Université de Cambridge, et elle a mené une mission d’aide en Somalie.

    Elle a été l’une des premières de son pays à refuser de porter le voile traditionnel et à s’habiller uniquement de longues robes : elle préfère les vêtements européens. Cependant, ses habits élégants ont toujours une touche orientale. 

    Le style de vie d’Ameera est différent de celui des autres car elle conduit une voiture, elle a eu accès à l’éducation supérieure aux États-Unis, et elle a un diplôme de gestion d’affaires. La princesse estime que toutes les femmes de son pays devraient avoir le droit de choisir aussi leur destin, et elle travaille pour que cela devienne une réalité.

    source

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    Ceci est l’histoire d’une femme âgée qui vivait dans une maison de retraite. Le personnel la vit comme une autre vieille dame frêle et grincheuse, en attendant de rendre son dernier souffle.

    Mais après qu’elle soit décédée, le personnel de la maison a découvert quelque chose plutôt inattendue – et qui les a tous fait pleurer.

    Dans chaque corps vieillissant habite un esprit qui veut rester jeune, même si leur corps ne fonctionne pas aussi bien qu’il le faisait auparavant.

    Ne jamais prendre nos personnes âgées pour ce qu’elles ne sont pas.

    Regarde moi

    Que vois-tu, toi qui me soignes, que vois-tu?

    Quand tu me regardes, que penses-tu?

    Une vieille femme grincheuse, un peu folle,
    le regard perdu, qui bave quand elle mange et ne répond jamais
    quand tu dis d’une voix forte « essayez » et qui
    semble ne prêter aucune attention à ce qu’elle fait…

    Qui docile ou non, te laisse faire à ta guise,
    le bain et les repas pour occuper la longue journée.

    C’est ça que tu penses, c’est ça que tu vois?

    Alors ouvre les yeux, ce n’est pas moi.

    Je vais te dire qui je suis, assise là, tranquille,
    me déplaçant à ton ordre, mangeant quand tu veux…
    je suis la dernière de dix enfants, avec un père, une mère;
    des frères, des sœurs qui s’aiment entre eux…

    Une jeune fille de seize ans, des ailes aux pieds,
    rêvant que bientôt elle rencontrera un fiancé…

    Déjà vingt ans, mon cœur bondit de joie
    au souvenir des vœux que j’ai fait ce jour-là.

    J’ai vingt-cinq ans maintenant et un enfant à moi,
    qui a besoin de moi, pour lui construire une maison…

    Une femme de trente ans, mon enfant grandit vite;
    nous sommes liés l’un à l’autre par des liens qui dureront…

    Quarante ans, bientôt il ne sera plus là,
    mais mon homme est à mes cotés et veille sur moi.

    Cinquante ans, à nouveau jouent autour de moi des bébés.

    Nous revoilà avec des enfants, moi et mon bien-aimé.

    Voici les jours noirs, mon mari meurt.

    Je regarde vers le futur en frémissant de peur
    car mes enfants sont très occupés pour élever les leurs
    et je pense aux années et à l’amour que j’ai connus.

    Je suis vieille maintenant et la vie est cruelle et
    elle s’amuse à faire passer la vieille pour folle.

    Mon corps s’en va.
    Grâce et forme m’abandonnent.

    Et il y a une pierre là où jadis il y avait un cœur.

    Mais dans cette vieille carcasse, la jeune fille demeure.

    Le vieux cœur se gonfle sans relâche.
    Je me souviens des joies et des peines.
    Et à nouveau je revis ma vie et j’aime …
    Je repense aux années trop courtes et trop vite passées
    et accepte cette réalité implacable.

    Alors, ouvre les yeux, toi qui me regarde et qui me soigne.

    Ce n’est pas la vieille femme grincheuse que tu vois…

    Regarde mieux et tu verras…

    Dans chaque corps vieillissant habite un esprit qui veut rester jeune, même si leur corps ne fonctionne pas aussi bien qu’il le faisait auparavant.

    Emportez avec vous les paroles de cette vieille femme quand vous voyez une personne âgée – assurez-vous de la traiter avec respect et dignité.

     

    source

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    la preuve en image.

    Avoir quelques rondeurs ne veut pas dire " ne pas être jolie "

    Photo Grégory Auroy.

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • L'"Angelina Jolie" kurde tuée par le groupe Etat islamique 

    Elle s'appelait Asia Ramazan Antar et était surnommée "l'Angelina Jolie" kurde pour sa ressemblance avec l'actrice américaine. Cette jeune combattante kurde de 20 ans est morte jeudi sous les balles de l'Etat islamique dans le nord de la Syrie.

    A tout juste 20 ans, c'était une combattante aguerrie. Elle avait rejoint les rangs du YPG, une organisation militaire kurde exclusivement féminine, en 2014. Et depuis, kalachnikov à la main, elle avait pris part à de nombreux combats face au groupe Etat islamique dans le nord de la Syrie. C'est là qu'elle a perdu la vie jeudi.

     source

    Il y aurait entre 15.000 et 20.000 combattantes kurdes

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique