• Conseils pour continuer d'atteindre l'orgasme à la ménopause

    Conseils pour continuer d'atteindre l'orgasme à la ménopausePerte de libido, sécheresse vaginale… La baisse d’œstrogènes à la ménopause affecte la sexualité mais ce n’est pas une fatalité.

    À la ménopause, il n’est pas rare qu’une femme prenne du poids. Par manque d’activité physique, à cause des changements hormonaux ou encore parce que le corps brûle l’énergie plus lentement en vieillissant, les kilos peuvent vite s’accumuler si on ne fait pas attention. "Ces changements peuvent créer un véritable complexe chez certaines femmes qui ne se retrouvent plus dans leurs corps et cherchent à éviter les rapports avec leur conjoint de peur de l’exposer", explique Elodie Querton, sexologue.

    Comment réagir : "Le corps d’une femme comme celui de son conjoint évolue et c’est normal, rappelle la spécialiste. Il est important de ne pas se bloquer et d’accepter ces changements."

     

    Image du Blog love39.centerblog.net
    Source : love39.centerblog.net sur centerblog.

    Les troubles émotionnels et les rapports sexuels douloureux peuvent influencer négativement le désir sexuel de la femme ménopausée. Il est important de prendre le temps de s’embrasser, se caresser, se sentir… "Contrairement à une jeune femme qui peut être excitée suffisamment rapidement pour passer l’étape des préliminaires, une femme ménopausée peut avoir besoin de plus de temps avant la pénétration" souligne la sexologue.

    Pourquoi c’est important : l’excitation sexuelle encourage la production de fluides lubrificateurs et rend les rapports moins douloureux d’un point de vue mécanique, mais aussi plus sensuels.

    A noter : les hommes aussi ont besoin des préliminaires. Avec l’âge, ils sont plus susceptibles de rencontrer des problèmes d’érection.

     

     

    A la ménopause, le manque d’œstrogènes réduit la sécrétion du mucus qui garde le vagin et les autres parties génitales lubrifiées. Le vagin devient plus court, moins élastique et plus sec. La sécheresse vaginale peut alors entraîner des douleurs lors de la pénétration, des démangeaisons, des irritations et favoriser les infections urinaires.

    Que faire : "Il ne faut pas hésiter à utiliser des gels lubrifiants qui sont disponibles en pharmacie" conseille la sexologue.

    Comment l’utiliser : appliquer le gel généreusement sur toute la région de la vulve, surtout autour de l’ouverture du vagin. Certains gels s’utilisent deux ou trois fois par semaine. Parce qu’ils enrobent l’intérieur du vagin d’un film hydratant, non hormonal, leurs effets peuvent durer jusqu’à deux jours.

     

    Conseils pour continuer d'atteindre l'orgasme à la ménopauseRien de mieux pour aiguiser son appétit sexuel que de stimuler son imaginaire. A la ménopause, la libido diminue à cause de la baisse des œstrogènes mais elle ne disparait pas pour autant. "Les pensées érotiques stimulent le désir chez beaucoup de femmes" confie la sexologue.

    Comment faire : livres érotiques, films, musiques qui vous inspirent… Ne limitez pas votre imaginaire érotique. Vous pouvez aussi créer des ambiances romantiques avec votre conjoint ou créer des situations qui vous sortent de la routine.

    A noter : "La lubrification vaginale n’est pas le marqueur absolu de l’excitation féminine, note la spécialiste. L’augmentation du rythme cardiaque et les tétons qui pointent sont aussi des signes qui montrent qu’une femme éprouve du désir."

     

     

    Conseils pour continuer d'atteindre l'orgasme à la ménopauseA la ménopause, le désir sexuel peut changer et l’harmonie être plus difficile à trouver au sein du couple. Mais cela ne doit pas être un frein à votre épanouissement sexuel. De plus, avoir des relations sexuelles régulières entretient les zones érogènes et il sera plus facile d’atteindre le septième ciel ensuite. "Lorsqu’on reste sur un dernier rapport positif, on a envie de recommencer, explique Elodie Querton. C’est un cercle vertueux." Après tout, ne dit-on pas que l’appétit vient en mangeant ?

    A noter : plusieurs études réalisées en Europe et aux Etats-Unis montrent qu’une majorité de femmes continuent d’avoir une vie sexuelle active après 50 ans. La ménopause ne serait donc pas un vrai obstacle à une vie sexuelle épanouie mais plus une idée reçue.

     

    Les muscles du vagin se relâchent à la ménopause mais il est possible d’y remédier par de petits exercices de gym périnéale. Plus cette zone est tonique, plus vous aurez de sensations lors de l'acte et plus vous aurez de chance d'avoir un orgasme.

    Les exercices : contractez votre vagin le plus fort possible pendant 5 secondes. Répétez cet exercice une trentaine de fois. Vous pouvez alterner avec une série de contractions rapides.
    L’avantage de cet exercice est qu’il peut être réalisé partout.

     

    Un traitement hormonal peut relancer le désir et la lubrification vaginale. Il vise à remplacer les hormones ovariennes (œstrogènes et progestérones) qui ne sont plus produites lorsque les ovaires cessent de fonctionner. Les applications locales, sous forme de gel par exemple, sont très efficaces pour traiter la sécheresse vaginale. "Cela peut relancer la mécanique mais pas le désir" nuance cependant la sexologue

    Attention : ce type de traitement doit être prescrit par un médecin car il peut provoquer des effets indésirables et est contre-indiqué chez certaines femmes (antécédents de cancers hormonaux-dépendants...). Il n’est pas recommandé de le prendre plus de 5 ans. Parlez-en avec votre gynécologue.

    source

    « Emilia Clarke est la femme la plus sexy au monde.. La militaire Israelienne la plus sexy du monde »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :