• Dix femmes menacées de coups de fouet pour avoir porté des pantalons (Soudan)

     

    Poursuivies pour avoir porté... un pantalon. Les dix jeunes femmes, arrêtées le 25 juin par la « police des mœurs » soudanaise, passent devant la justice pour avoir porté une tenue jugée « indécente ». Elles encourent une peine de quarante coups de fouet, selon un communiqué d'Amnesty International. Elles étaient douze au moment de leur arrestation (deux ont été libérées), qui a eu lieu à la sortie d'une église baptiste de Khartoum. Ce jour-là, elles portaient des jupes et des pantalons. Elles ont entre 17 et 23 ans et sont originaires des monts Nouba, situés dans l'État du Kordofan du Sud, théâtre d'une rébellion armée.

    Selon le Guardian, l'une d'elles vient d'échapper à la flagellation. Son avocat a expliqué à la correspondante du quotidien britannique qu'elle avait bien été reconnue coupable par le juge, mais que celui-ci s'en était tenu à une amende, assortie d'une « leçon sur l'apparence d'une femme décente ». Les autres prévenues, jugées cette semaine, sont toujours menacées de coups de fouet en vertu de l'article 152 du Code pénal soudanais de 1991, qui sanctionne chaque personne qui « commet un acte indécent, un acte qui viole la moralité publique ou porte des vêtements indécents ». 

    SOURCE

    « De plus en plus de femmes s'y intéressentPourquoi il faut éviter la douche vaginale »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :