• Elle ne se lave plus les cheveux au shampooing depuis six ans

    Elle ne se lave plus les cheveux au shampooing depuis six ans

    « Voici six ans que je n’utilise plus de shampooing pour nettoyer mes cheveux », a-t-elle expliqué au magazine Seventeen. Au début, c’était horrible. J’avais essayé lors de vacances en Thaïlande. Mes cheveux étaient graisseux et plein de pellicules. J’étais tellement gênée que je ne voulais pas montrer ma tête à tout le monde. J’ai failli craquer et revenir au shamppoing. Mais finalement, j’ai tenu.

    «Mon cuir chevelu s’est alors arrêté de produire de la graisse. Il s’est adapté à la nouvelle situation. J’ai commencé à voir comment étaient mes cheveux au naturel. Ils étaient soyeux... »

    Au-delà de l’aspect esthétique, il y a aussi l’aspect matériel. Sarah a fait de belles économies avec sa nouvelle façon de traiter ses cheveux...

     

    Pour quelles raisons se passer de shampoing ?

    *

    • Les shampoings et autres produits capillaires n’ont, pour la plupart, rien de naturel : prenez la première bouteille de shampoing (non biologique) qui est à votre portée, et lisez le détail des ingrédients : hmm… sulfates, silicones, alcool, parabens… tous ces produits qu’on retrouve sur la liste des Cosmétoxics, des produits au mieux irritants et allergènes, au pire perturbateurs endocriniens et cancérogènes.
    • Ces produits ont souvent tendance à abîmer le cuir chevelu : vous n’avez jamais remarqué que, plus vous vous lavez les cheveux, plus ils semblent se salir vite ? Les shampoings respectent la stratégie d’incitation à la consommation à la lettre, et ceci a une raison : quand on se shampouine les cheveux, les produits agressifs contenus dans les shampoings ôtent le sébum (= huile naturellement produite par le corps) nécessaire à la protection du cuir chevelu. Résultat ? Et bien, pour compenser, notre corps va en produire beaucoup plus ! Welcome racines grasses… et pointes sèches, puisque le sébum n’a pas l’occasion d’être réparti sur les longueurs.
    • Shampoings, après-shampoings, baumes protecteurs, soins régénérants, huiles hydratantes… tout cela a un coût : ces produits coûtent cher. Et ils coûtent d’autant plus cher qu’on se fait souvent avoir par les sirènes des grandes marques ou se laisse convaincre par son gentil coiffeur – qui place fidèlement ses sponsors – qu’on ne saurait vivre sans le dernier conditioner de chez Grasnier ou l’incroyable baume enjolivant de chez Jacques (Julian ?) Assanges. 
    • Arrêter de se laver les cheveux ne se fait pas du jour au lendemain, surtout si vous êtes un habitué du Head&Shoulder chaque jour avant le petit-déjeuner, et que vous n’imagineriez pas sortir sans le cheveu lavé. Il faut procéder avec patience et sans se décourager.

    • Pour les addicts de la mousse chimique, il faut commencer par espacer les shampoings. C’est primordial : si vous vous lavez les cheveux tous les jours, faites-le tous les deux jours ; si c’est deux fois par semaine, essayez de ne le faire qu’une fois tous les 5 jours, etc. Attendez d’avoir bien espacé (au min. 1 semaine) pour passer à l’étape 3.
    • Ensuite, brossez-vous les cheveux : certains vous diront d’utiliser une brosse en poils de sanglier… honnêtement, j’ai une brosse en bois en poils synthétiques et ça marche très bien aussi ! Brossez-vous les cheveux chaque matin pendant 2 à 3 minutes, du sommet du crâne jusqu’aux pointes et dans tous les sens (tête en bas…) : il s’agit de répartir le sébum sur toutes les longueurs. Je vous conseille par la suite de laver votre brosse tous les jours : on enlève tous les petits poils au peigne, et on frotte à l’eau avec un peu de bicarbonate ou du savon, rien de plus simple. Bon, bien sûr, si vous n’avez que 5 mm sur le caillou, sautez cette étape. Si vous avez également les cheveux bouclés et peur d’une coupe à la Jackson 5, démêlez vos cheveux avec un peigne en bois et mouillez-vous les cheveux après le peignage/brossage pour reformer vos boucles.
    • Supprimez votre shampoing et n’utilisez plus que mon super produit de lavage naturel (recette plus bas) : c’est ce qu’on appelle le ‘no-poo’ (pour ‘no-shampoo’). Certaines personnes préconisent un lavage à l’eau pure seulement, mais je pense que lorsqu’on sort à peine des shampouinages biquotidiens, c’est psychologiquement infaisable. Tandis que ma recette miracle, et bien, elle fonctionne comme un vrai shampoing, mais exit tous les inconvénients : que des bénéfs, je vous dis !
    • L’étape la plus difficile… ne vous lavez pas les cheveux pendant 1 mois. Oui, je sais, c’est presque impensable, mais pour vous aider, faites des shampoings à sec : pour cela, pas besoin d’aller en acheter au prix fort, il vous suffit simplement de fécule (de maïs par exemple, la ‘Maïzena’) ou bien d’argile verte (ce n’est pas une invention, la fécule est d’ailleurs souvent l’ingrédient n°1 des shampoings à sec !). Répartissez-en 1 càc sur le haut des longueurs puis brossez bien : votre chevelure sera comme neuve ! Vous pouvez également profiter d’une longue période en solitaire : j’ai de mon côté profité des vacances ! Je ne sais pas pour vous, mais chez moi, le sel marin donne un côté ondulé et un peu sauvage à ma tignasse d’écolière, alors un shampoing de plus ou de moins… on n’y voit que du feu ! 
    • Et après ? Brossez-vous les cheveux tous les jours, lavez-les avec mon produit naturel une fois toutes les 3 à 4 semaines, puis de moins en moins souvent et tout simplement à l’eau !

     

    lire la suite sur antigone xx1

    « Des serviettes hygiéniques pour les collégiennes tunisiennesUne machine à laver "increvable" »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :