• Ils violent des fillettes parce que "ça plaît à Dieu"

     

    Les témoignages sont bouleversants… Le New York Times a récolté les déclarations de vingt-une femmes et jeunes filles qui sont parvenues à échapper aux griffes des djihadistes de l’Etat Islamique. Celles-ci ont régulièrement été violées et agressées sexuellement par des hommes qui n’hésitent pas à acheter et vendre les jeunes filles, dans un véritable commerce honteux, dans lequel la culture du viol semble bien ancrée.

    Une fillette yézidie, en Irak, explique ainsi qu’elle a été agressée sexuellement par un djihadiste à l’âge de 12 ans. Et le combattant de lui expliquer qu’il ne s’agissait pas d’un péché. « Il disait que selon l’islam, on pouvait violer une femme dans le péché. Il affirmait qu’en me violant, il se rapprochait de Dieu », explique la petite fille, attachée et bâillonnée pendant ce terrible acte.

    Ce commerce se fait surtout entre femmes yézidies, une population persécutée depuis les débuts de l’Etat Islamique en Irak. Cette minorité kurde vit majoritairement dans le nord de l’Irak et doit subir les nombreuses attaques de l’EI, avec des meurtres et des viols par dizaines depuis plus d’un an. Les jeunes filles yézidies célibataires sont ainsi habillées de blanc et confinées dans des endroits secrets pendant plusieurs semaines voire plusieurs mois, avant d’être vendues comme de simples esclaves.

    Ils violent des fillettes parce que "ça plaît à Dieu"

    Une autre jeune fille de 15 ans explique ainsi qu’elle a été retenue comme esclave pendant neuf mois avant d’être vendue à un Irakien de 20 ans. « Il me disait que me violer était sa prière pour Dieu. Je lui répondais pourtant que cela ne le rapprocherait pas de Dieu. Mais il me certifiait que c’était autorisé et halal », raconte l’adolescente yézédie, traumatisée.

    Une femme de 32 ans confie pour sa part avoir vu une jeune fille de 12 ans violée jour et nuit par des combattants. La fillette saignait abondamment mais ils n’ont pas arrêté. « Elle était très infectée et les djihadistes venaient dans la pièce pour demander qu’elle était cette odeur. J’ai dit à l’un d’entre eux qu’elle souffrait certainement d’une hémorragie interne et qu’elle devait être soignée. Mais cela n’a jamais été fait. ». Surtout, elle a été choquée par les propos d’un combattant affirmant que ces actes ignobles « plaisent à Dieu ».

    L’Etat Islamique utilise en fait le Coran pour justifier ces méfaits, affirmant, sur une lecture totalement faussée, que ces viols servent « de guérison spirituelle »… Il n’y a toutefois qu’une seule interdiction : ne pas coucher avec une femme enceinte.

     

    SOURCE

    « L'otage Kayla Mueller était l'esclave sexuelle du leader de DaechVoilà ce qui donne un orgasme plus puissant aux hommes »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :