• J'aime le sexe et c'est ma dernière chance avant d'être trop vieille

    A 61 ans, Mme Tomita brave la rigidité de la société nippone. Elle appartient au club fermé d’un marché florissant au Japon: celui de la senior-pornographie, qui repousse les limites de l’érotisme et bouscule les normes sociales.

    J'aime le sexe et c'est ma dernière chance avant d'être trop vieille

    Au Japon, le marché des seniors est conséquent: un quart des Japonais ont plus de 65 ans et cette proportion devrait atteindre 40% d’ici 2060, en raison du faible taux de natalité et d’une longévité croissante.

    Les films pour adultes y représentent des ventes annuelles d’environ deux milliards de dollars. Parmi eux, 20 à 30% mettent en vedette des hommes et des femmes ridés. Pour quel public ? Pas uniquement pour des seniors, relèvent les professionnels du secteur.

    Depuis une décennie, la demande explose et la géronto-pornographie semble promise à un bel avenir.

    Le genre a réellement décollé grâce au désormais octogénaire Shigeo Tokuda, le pape du X grisonnant, qui a joué dans des centaines de films avec de jolies jeunes plantes.

    « Chacun a des envies et des goûts sexuels différents », souligne le réalisateur Fumiaki Kimura.

    « Le cinéma pornographique avec des acteurs âgés est devenu très populaire au cours des dix dernières années. Les couples âgés regardent ensemble parce qu’ils peuvent ressentir une proximité et une familiarité avec des personnes de même génération », explique-t-il. Et «les jeunes les apprécient parce qu’ils en ont marre de voir toujours la même chose», dit-il.

    Shigeo Tokuda, qui couche avec des actrices si jeunes qu’elles pourraient être ses petites-filles, a également eu pour partenaire éphémère Fujiko Ito, de seulement deux ans sa cadette.

    Star de la vidéo X, Natsuko Kayama, 44 ans dont 25 dans le métier, est prête à continuer pendant des décennies. «Je voudrais battre le record de longévité», avoue-t-elle de but en blanc.

    SOURCE

    « Phrases à ne pas lui dire quand il est nuL’histoire, terrifiante…, de Shelby Clarke »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :