• L’accouchement : pour mieux comprendre le déroulement de ce moment unique et magique.

    L’accouchement : pour mieux comprendre le déroulement de ce moment unique et magique.Le monitoring est un appareil de mesure permettant de surveiller le bon déroulement de l’accouchement. Après votre arrivée à la maternité, deux capteurs sont posés sur votre ventre. Le premier (par pression) permet d’enregistrer les contractions, le second (à ultrasons) surveille les battements du cœur de votre bébé. La comparaison des deux courbes, qui sortent sur papier à côté de vous, permet d’évaluer le comportement in utero de votre enfant et l’évolution du travail.

     

    Le début de la phase d’expulsion

    L’accouchement : pour mieux comprendre le déroulement de ce moment unique et magique.Une fois le col de l’utérus suffisamment dilaté, souvent après plusieurs heures, le bébé commence à "descendre". La phase d’expulsion peut alors s’amorcer doucement. Le plus souvent, l’enfant se présente la tête la première. Toutefois, dans de rare cas, il peut se positionner fesses en bas, en position de "siège". Dans ce cas, des précautions particulières, comme la césarienne, sont prises durant l’accouchement.

     

    La première phase de dégagement

    L’accouchement : pour mieux comprendre le déroulement de ce moment unique et magique.L’anesthésie péridurale est efficace dès le début du travail. La dilatation du périnée s’accroît donc sans douleurs. Petit à petit, le crâne du bébé apparaît. Le périnée est soumis à sa distension maximale. Il faut souvent interrompre les efforts de poussée pour ne pas compresser la tête de l’enfant… ou pour réaliser, si nécessaire, une épisiotomie afin de faciliter le passage et éviter la survenue d’une déchirure (qu’il faudra recoudre après la délivrance).

    A noter : l’émission de selles pendant le travail peut arriver comme la tête du bébé appuie fortement sur le rectum.

     

    Le passage des épaules

    L’accouchement : pour mieux comprendre le déroulement de ce moment unique et magique.L’une après l’autre, les deux épaules franchissent la fente vulvaire. L’épaule antérieure est d’abord dégagée, puis la postérieure, souvent plus facilement. Certaines manœuvres obstétricales peuvent être réalisées afin de faciliter le passage. Les épaules représentent en effet le deuxième plus gros diamètre du bébé après celui de la tête. Ensuite, le reste du corps du bébé suit très vite !

    A noter : la température en salle d’accouchement est idéalement adaptée afin que l’enfant ne subisse pas de variation thermique trop importante.

     

    La fin de l’expulsion et la présentation du bébé

    L’accouchement : pour mieux comprendre le déroulement de ce moment unique et magique.Ça y est, votre bébé est né ! Il est maintenant face à vous et à son père : c’est la première rencontre. Après neuf mois d’imagination, de crainte, de désir, d’angoisse, d’impatience, la réalité s’impose, magique... Toutefois, la surveillance obstétricale doit se poursuivre avec une grande attention. L’équipe médicale facilite d’abord la délivrance (parfois le placenta ne se décolle pas seul), puis dispense, si nécessaire, les soins de l’épisiotomie (sutures).

     

    L’étape du cordon ombilical

    L’accouchement : pour mieux comprendre le déroulement de ce moment unique et magique.L’équipe médicale coupe le cordon ombilical au cours des premières minutes qui suivent la naissance. Cette étape peut être confiée au père de l’enfant. C’est un geste simple, mais symbolique. La sage-femme réalise ensuite les soins du cordon sur une table de réanimation chauffante (qui maintient la température corporelle de votre bébé).

     

    Les soins et examens du bébé à la naissance

    L’accouchement : pour mieux comprendre le déroulement de ce moment unique et magique.Des examens neurologiques sont effectués dès la naissance. Mais l’équipe procède également à l’aspiration des glaires et du liquide amniotique qui encombrent les bronches du bébé. C’est durant cette période de soins immédiats qu’est réalisé le score d’Apgar (contrôle de la fréquence cardiaque, de la respiration, du tonus, de la réactivité…), le plus souvent une, trois et cinq minutes après la présentation. On contrôle ensuite la vue, l’ouïe, la taille, le poids et le périmètre crânien de l’enfant. On l’ausculte aussi avant de le baigner et de lui enfiler son bracelet d’identification.

    source

    « Basma Hameed tatoue les victimes défigurées par le feu pour leur rendre leur visageNée homme sans organes, elle devient mère »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :