• Le clitoris est une sentinelle

     

    Dans Femme !, une journaliste scientifique américaine ose lever le voile sur les mystères et les caprices de la jouissance féminine. Un document remarquable mêlant histoire, médecine, art et biologie.

      

         

      FEMME !
    de la biologie à la psychologie, la féminité dans tous ses états  Natalie ANGIER Le livre que toute femme doit lire pour vraiment se connaître, et qu'aucun homme ne peut se permettre d'ignorer...

    Le clitoris est une sentinelle " J'ai écrit ce livre à la gloire du corps féminin - de son anatomie, sa chimie, son évolution, sa jubilation. J'y aborde ce que l'on associe traditionnellement à l'image de la femme - l'utérus, l'ovule, le sein, le sang, les pouvoirs du clitoris - et ce qui ne l'évoque guère - le mouvement, la force, l'agressivité et la violence.Ce livre célèbre la jouissance, une jouissance indissolublement liée à la chair, à la beauté physique. Le corps féminin mérite un respect dionysiaque. En toute partialité, j'ai fait venir à la barre les plus brillants esprits, ceux du moins que j'apprécie le plus. J'ai fait appel à la science et à la médecine quand je voulais esquisser un schéma fonctionnel des organes dits féminins et mettre en valeur leur dynamique. Je me suis tournée vers Darwin et la théorie de l'évolution pour élucider les origines de notre géographie intime, comprendre l'apparence et le comportement de notre organisme, ses rondeurs de surface, mais aussi son impétuosité et ses caprices de fonctionnement. J'ai recherché dans l'histoire, l'art et la littérature les différentes façons d'interpréter telle ou telle lubie de notre physiologie. J'ai sélectionné de façon parfaitement subjective et impulsive ce qui, parmi les progrès spectaculaires de la génétique, de la biologie du cerveau, des hormones et du développement, donne des explications plausibles de nos envies et comportements. J'ai rejeté toutes sortes de spéculations sur l'origine des seins, la fonction de l'orgasme, l'amour abusif des filles pour leurs mères, la frénésie des femmes à se rechercher comme à s'éviter. Certaines thèses sont plus nébuleuses que d'autres. Au cours de mes investigations, j'ai retenu celles qui m'ont éblouie et fascinée, telle celle qui prétend que ce sont les grands-mères qui ont donné naissance à l'espèce humaine parce qu'elles ne voulaient pas mourir quand leurs ovaires rendaient l'âme. Je défends certains points de vue par esprit de contradiction, parce qu'ils vont à l'encontre de la notion traditionnelle de" nature " féminine ; j'en lance d'autres à la volée comme on jette des grains de riz à la mariée, pour lui dire bonne chance, bravo, sois heureuse... "

     

    source et extrait

    « Plouf Plouf ..! la femme est plus intelligenteAlicia Aylies, Miss France 2017 »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :