• Lydie Salvayre

    Fille de républicains espagnols ayant fui le franquisme de leur pays, Lydie Salvayre (née Arjona) voit le jour en 1948, dans le sud de la France. Elle ne s’oriente pas tout de suite vers une carrière d’écrivain : après une licence de lettres modernes et un certificat de littérature espagnole, elle s’oriente vers la médecine et se spécialise dans la psychiatrie, qu’elle exerce en hôpital ou auprès d’enfants. Parallèlement, elle commence à publier dans des revues littéraires avant d'écrir son premier roman, La Déclaration, qui lui assure une reconnaissance critique et publique. Elle remporte le prix Hermès du premier roman. Suivent La médaille et trois autres romans – La puissance des mouches, La Compagnie des spectres et Les belles âmes – qui seront tous adaptés au théâtre. Son recueil Dis pas ça est mis en musique par Serge Teyssot-Gay, ex-guitariste de Noir Désir. Son écriture est influencée par les figures de ses parents (un père autoritaire, une mère ne sachant pas maîtriser le français) mais aussi par son métier de psychiatre. Après avoir enchaîné les prix littéraires, elle reçoit le Goncourt fin 2014 pour Pas pleurer.

    « Sonita Alizadeh rappe pour les droits des femmesLes positions les plus hot sans pénétration »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :