• Ni tampon ni serviette: je vis sans protection pendant mes règles.

     

    J'ai des règles plutôt normales. En moyenne, je dirais qu'il faut aller 4-5 fois aux toilettes les premiers et deuxièmes jours, ensuite surtout le matin au lever, et le reste s'évacue au moment d'aller faire pipi.

    Lorsque j'en ai parlé à d'autres filles, certaines on eut peur et m'ont dit que c’était certainement dangereux de retenir le sang. J'ai posé la question à ma gynéco, elle a dit que je musclais mon périnée, ce qui était une très bonne chose et pourrait m'éviter de l'incontinence plus tard (et encore des protections anti-fuites !).

    Pour ma part, je considère que retenir son sang quelques heures n'est pas plus grave que de retenir son pipi. Dans les tampons et les mooncup, le sang reste également dans le corps et beaucoup plus longtemps, les tampons occasionnant parfois le terrifiant choc toxique dont ont peut lire la mise en garde mortelle dans la notice.

    D'autres femmes m'ont dit qu'elles pratiquaient déjà le "free flow". Mais pourquoi ne pas en avoir parlé avant ? Moi je veux partager ça avec le plus de femmes, pour que chacune puisse se libérer de tout cet arsenal et se réapproprier encore plus son corps.

    Sans assistances, on développe nos facultés, rangez vos protections à la cave et à vous de jouer !

    Imaginez une société où les parents n'apprendraient pas à leurs enfants à se passer des couches, on devrait en porter toute notre vie ! Dans ce sens, les femmes sont restées un peu des enfants, dépendantes un quart de leur vie d'une industrie qui leur "facilite" la vie et leur enlève toute idée d'autonomie.

     

    Si vous voulez tester, rien de plus simple !

     Si vous êtes curieuses d'essayer, la méthode est simple et vous pouvez le faire dès vos prochaines règles. C'est plus rassurant les premières fois si vous êtes chez vous ou dans un endroit tranquille, équipé de toilettes, ou dans la nature sauvage.

     Ne mettez simplement pas de protection valable. De simples sous-vêtements noirs, un peu de papier toilettes ou un tissu, juste au cas où, mais rien de vraiment absorbant. Le but est d'être consciente de n'avoir pas de protection pour que les muscles se contractent inconsciemment (ce n'est pas fatiguant).

     

    source :  Lena Abi Chaker Globe trotteuse, écrivain / L'obs

    Ni tampon ni serviette: je vis sans protection pendant mes règles.

    Ni tampon ni serviette: je vis sans protection pendant mes règles.

    Ni tampon ni serviette: je vis sans protection pendant mes règles.

    Ni tampon ni serviette: je vis sans protection pendant mes règles.

    Ni tampon ni serviette: je vis sans protection pendant mes règles.

    Ni tampon ni serviette: je vis sans protection pendant mes règles.

    Ni tampon ni serviette: je vis sans protection pendant mes règles.

    Ni tampon ni serviette: je vis sans protection pendant mes règles.

    Ni tampon ni serviette: je vis sans protection pendant mes règles.

    Ni tampon ni serviette: je vis sans protection pendant mes règles.

    Ni tampon ni serviette: je vis sans protection pendant mes règles.

    Ni tampon ni serviette: je vis sans protection pendant mes règles.

    Ni tampon ni serviette: je vis sans protection pendant mes règles.diglee

     

    « Justice pour Farkhunda,égérie martyre !Quelques techniques utilisées par les femmes pour se masturber (vidéo) »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Lundi 15 Juin 2015 à 11:55

    coucou

    Humour ... machine à motivation  !!!
    je vais en avoir besoin pour quitter la bretagne , je pars demain , je serai quelques jours absente du net car il faut que je remette la maison en ordre après 2 mois d'absence
    bonne semaine

    bisoussssssssss

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :