• Qu'est-ce qu'une «cocotte»?

     

    Elles ont fait rêver des rois, dissipés des pères de famille, corrompu des incorruptibles, brûlé des fortunes, réinventé la débauche. Les Cocottes ont enjoué le tournant du siècle, et bâti une légende: Emilienne d’Alençon, Mata-Hari, la belle Otéro, Liane de Pougy, Cléo de Mérode, Cora Pearl ont défrayé la chronique fin-de-siècle. Zola s’en est inspiré pour le personnage de Nana, Alexandre Dumas fils les a admirées, Edouard VII les a fréquentées. Il n’était de bourgeois sans sa cocotte…

    Une cocotte est une courtisane. Prostituée, c’est réducteur. Une cocotte, certes, vit des ses charmes, mais pas seulement. Car la plupart du temps, elle est aussi actrice. La cocotte, aussi, est une femme libre: elle choisit ses amants, souvent riches, et elle fixe ses tarifs. Diamants, hôtels particuliers, voitures, chevaux, colliers de perles….etc...

    La cocotte a eu une durée d’existence brève, entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle.

    Sous l’Ancien Régime, pas  de cocottes. Des favorites, certes. Mais la cocotte est apparue sous le Second Empire, dans l’entourage de Napoléon III. On les appelle alors «lionnes», «biches», puis «grandes cocottes», «horizontales», «demi-mondaines».

    Qu'est-ce qu'une «cocotte»?

    L'actrice Colette en pleine représentation du mimodrame "La Chair", écrit par Georges Wague, également son partenaire à la scène, en 1907. (©The bridgeman art library)

     

    Qu'est-ce qu'une «cocotte»?

    Natalie Clifford Barney en toute liberté...  (©Archives Charmet/TheBridgeman Art Library)

     

    La première fut…

     

     

    Lire+la+suite+sur+le+Nouvel+Observateur

     

    « Inde : "Brigade rouge" contre prédateurs sexuelsTous les hommes apprécient la fellation ? ? !! »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :