• Sexo

    CETTE RUBRIQUE EST RESERVEE AUX

    MAJEURS DE PLUS DE 16 ANS ...C'est à

    dire à un public majeur et averti ... Elle

    contient des textes, des photos et des vidéos

    classées X qui peuvent être choquantes

    pour certaines sensibilités

    Vous entrez sur cette rubrique dont le contenu visuel est destiné exclusivement à un public averti et peut présenter des contenus à caractère érotique. Cet espace s'adresse aux personnes majeures et consentantes. La Caverne de Jade décline toute responsabilité quant à l'utilisation qui sera faite des contenus et services de ce site par toute personne mineure ou majeure susceptible d'être choquée par celle-ci. Toute personne acceptant d'entrer au sein de cet espace strictement réservé à un public averti décharge ce présent site de toutes les conséquences de sa consultation.
     
    Si je viole l'un de ces engagements ou en cas de fausses déclaration, je pourrai être en violation avec les lois de mon pays, et assumerai l'entière responsabilité de mes actes. Je déclare avoir été pleinement informé du contenu proposé et renonce à toutes poursuites judiciaires contre le fournisseur d'accès et les éditeurs de ce site. J'ai lu attentivement les paragraphes ci-dessus ..

    Sexo

  •  

    Le sexe féminin, cet éternel grand mystère? Le vagin est capable de faire une foule de choses, que vous ignorez peut-être. En bonne santé, son PH est toujours neutre, sans qu'aucune action ne soit nécessaire.

    Comme vous pouvez le découvrir dans la vidéo ci-dessus, l'organe sexuel féminin peut se dilater avec l'excitation, repoussant l'utérus vers le haut. Mais saviez-vous aussi que le clitoris a deux fois plus de terminaisons nerveuses que le pénis? Découvrez tout ça ci-dessus dans la vidéo de nos confrères du Huffington Post Canada.

    source

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    Dans Femme !, une journaliste scientifique américaine ose lever le voile sur les mystères et les caprices de la jouissance féminine. Un document remarquable mêlant histoire, médecine, art et biologie.

      

         

      FEMME !
    de la biologie à la psychologie, la féminité dans tous ses états  Natalie ANGIER Le livre que toute femme doit lire pour vraiment se connaître, et qu'aucun homme ne peut se permettre d'ignorer...

    Le clitoris est une sentinelle " J'ai écrit ce livre à la gloire du corps féminin - de son anatomie, sa chimie, son évolution, sa jubilation. J'y aborde ce que l'on associe traditionnellement à l'image de la femme - l'utérus, l'ovule, le sein, le sang, les pouvoirs du clitoris - et ce qui ne l'évoque guère - le mouvement, la force, l'agressivité et la violence.Ce livre célèbre la jouissance, une jouissance indissolublement liée à la chair, à la beauté physique. Le corps féminin mérite un respect dionysiaque. En toute partialité, j'ai fait venir à la barre les plus brillants esprits, ceux du moins que j'apprécie le plus. J'ai fait appel à la science et à la médecine quand je voulais esquisser un schéma fonctionnel des organes dits féminins et mettre en valeur leur dynamique. Je me suis tournée vers Darwin et la théorie de l'évolution pour élucider les origines de notre géographie intime, comprendre l'apparence et le comportement de notre organisme, ses rondeurs de surface, mais aussi son impétuosité et ses caprices de fonctionnement. J'ai recherché dans l'histoire, l'art et la littérature les différentes façons d'interpréter telle ou telle lubie de notre physiologie. J'ai sélectionné de façon parfaitement subjective et impulsive ce qui, parmi les progrès spectaculaires de la génétique, de la biologie du cerveau, des hormones et du développement, donne des explications plausibles de nos envies et comportements. J'ai rejeté toutes sortes de spéculations sur l'origine des seins, la fonction de l'orgasme, l'amour abusif des filles pour leurs mères, la frénésie des femmes à se rechercher comme à s'éviter. Certaines thèses sont plus nébuleuses que d'autres. Au cours de mes investigations, j'ai retenu celles qui m'ont éblouie et fascinée, telle celle qui prétend que ce sont les grands-mères qui ont donné naissance à l'espèce humaine parce qu'elles ne voulaient pas mourir quand leurs ovaires rendaient l'âme. Je défends certains points de vue par esprit de contradiction, parce qu'ils vont à l'encontre de la notion traditionnelle de" nature " féminine ; j'en lance d'autres à la volée comme on jette des grains de riz à la mariée, pour lui dire bonne chance, bravo, sois heureuse... "

     

    source et extrait

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    Albert Pocej est un photographe professionnel lithuanien établi à Monaco. Pour cette série de photos, il a décidé de saisir le moment où des femmes ont atteint le point culminant du plaisir physique.

    Femmes photographiées au point culminant du plaisirFemmes photographiées au point culminant du plaisirFemmes photographiées au point culminant du plaisirFemmes photographiées au point culminant du plaisirFemmes photographiées au point culminant du plaisirFemmes photographiées au point culminant du plaisirFemmes photographiées au point culminant du plaisirFemmes photographiées au point culminant du plaisirFemmes photographiées au point culminant du plaisirFemmes photographiées au point culminant du plaisir

    Partager via Gmail

    1 commentaire
  •  

    Une étude anglaise tend à suggérer que les femmes seraient naturellement plus attirées par les femmes ce qui les rendraient bisexuelles ou lesbiennes.

    Toutes les femmes seraient lesbiennes ou bisexuelles...Voici pourquoi !

    L’expérimentation, menée par le Dr Reiger du département de psychologie de l’université de l’Essex, consistait à faire visionner plusieurs vidéos - dans lesquelles étaient présentées du contenu sexuel - à un panel de 345 femmes. Dans un même temps, leur réponse biologique, dilatation des pupilles ou accélération du pouls, était mesuré pour déterminer leur niveau d’excitation sexuelle.

    Après analyse des résultats, il s’est avéré que les femmes qui se définissaient comme hétérosexuelles étaient autant excitées par les images mettant en scène d’autres femmes que des hommes. Sans surprise, les réponses biologiques des cobayes se déclarant plutôt attirées par un individu du même sexe se révélaient plus fortes face à des vidéos sur lesquelles des femmes étaient présentes.

    «Bien qu’une majorité des femmes se caractérisent comme hétérosexuelle, notre étude démontre clairement que quand il s’agit d’analyser ce qui les excite, elles sont soit bisexuelle ou homosexuelle, mais jamais hétérosexuelles » affirme ainsi le Dr. Reiger.

    Un résultat qui s’explique, selon l’étude, par de nombreux facteurs notamment sociaux ou culturels. Ainsi, les histoires d’amour passées, l’éducation ou les croyances pourraient avoir une incidence plus importante sur la sexualité de la femme que le sexe du partenaire.

    source

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
    • Le clitoris contient plus de 8 000 terminaisons nerveuses.
    • 70% des femmes auraient besoin d’une stimulation au niveau du clitoris pour atteindre l’orgasme.
    • 20% des femmes auraient la possibilité d’atteindre l’orgasme seulement en embrassant leur partenaire, ou en pratiquant du sexe oral sur quelqu’un.
    • 94% des femmes pratiquant le sexe anal disent pouvoir jouir de cette manière.
    • Les recherches montrent que l’orgasme vaginal serait en fait le clitoris, l’utérus et le vagin qui travaillent ensemble pour atteindre ce que la légende décrit comme étant le « pointG ».
    • Après le sexe, la combinaison d’ocytocine, de prolactine et d’endorphine provoque un sentiment de bien-être.
    • La résistance à la douleur des femmes augmente de 107% durant l’orgasme.
    • 0,3% des femmes auraient un orgasme pendant l’accouchement.
    • 53% des femmes américaines auraient déjà utilisé un vibromasseur.
    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    Angela Gallo est une photographe australienne pas comme les autres ! Elle photographie des femmes pendant leur accouchement. L’objectif ? Changer la perception des gens sur cet événement et immortaliser ce moment magique et intime.

    Clique sur la photo pour l'agrandir

    Angela Gallo photographie des femmes lors de leur accouchement: des images émouvantes...Angela Gallo photographie des femmes lors de leur accouchement: des images émouvantes...

    Angela Gallo photographie des femmes lors de leur accouchement: des images émouvantes...

    Angela Gallo photographie des femmes lors de leur accouchement: des images émouvantes...Angela Gallo photographie des femmes lors de leur accouchement: des images émouvantes...

    Angela Gallo photographie des femmes lors de leur accouchement: des images émouvantes...

    Angela Gallo photographie des femmes lors de leur accouchement: des images émouvantes...Angela Gallo photographie des femmes lors de leur accouchement: des images émouvantes...

     

     

     

     

     

    Angela Gallo photographie des femmes lors de leur accouchement: des images émouvantes...

    Angela Gallo

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

    Leur jeu sexuel a tourné au drame. En Allemagne, un couple d'amants a voulu pimenter ses ébats en utilisant un objet pour le moins insolite : le concombre. Mais la femme qui l'avait dans la bouche s'est étouffée avec et est décédée. L'homme, qui avait profité de l'absence de sa partenaire officielle et de sa fille pour convier sa maîtresse à domicile, risque la prison.

    Elle décède étouffée par un concombre  Selon le quotidien allemand Bild qui relate les détails de ce fait-divers, le couple infidèle avait pour habitude d'utiliser régulièrement des sextoys, mais faute d'en avoir sous la main et enivré par plusieurs bouteilles de vin, il aurait décidé de se rabattre sur des légumes. L'homme a alors introduit un demi-concombre dans la gorge de sa maîtresse pendant les préliminaires.

    Mais il a ensuite senti une odeur de brûlé et s'est précipité dans la cuisine. Après avoir retiré le morceau de viande, qu'il faisait cuire pour son chien, du feu, il a pris le temps de fumer une cigarette. Une absence trop longue qui a coûté la vie à sa maîtresse. Quand il l'a retrouvée, elle était inconsciente sur le sol et le concombre était bloqué dans sa trachée. L'homme a tenté de retirer le légume coincé mais sans succès. Les secours ne sont pas parvenus à réanimer la femme. Dans l'attente de son jugement, le mari volage est accusé d'homicide involontaire et de négligence.

    source

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • VOIR ICI

    Partager via Gmail

    1 commentaire
  • Le cancer lié au sexe oral touche plus les hommes que les femmesLes hommes sont deux fois plus touchés que les femmes par le cancer de la gorge et de la bouche lié à une infection par un papillomavirus (HPV) qui résulte de la fréquence de rapports sexuels bucco-génitaux, selon une étude américaine présentée. Près de deux cancers oropharyngés sur trois sont provoqués aux Etats-Unis et dans la plupart des pays occidentaux par une infection par le HPV 16 et leur fréquence a nettement augmenté ces dernières années, a expliqué Gypsyamber D'Souza, professeur adjointe d'épidémiologie à l'Université Johns Hopkins à Baltimore (Maryland), qui présentait ses travaux à la conférence annuelle de l'American Association for the Advancement of Science (AAAS) réunie ce week-end à Washington.

    Le cancer lié au sexe oral touche plus les hommes que les femmes

    La pratique de la fellation ou du cunnilingus entraîne ces cancers qui touchent beaucoup plus les hommes, surtout blancs d'âge moyen, que les femmes. L'analyse montre que ces pratiques répandues commencent à un plus jeune âge et que la fréquence de nouveaux partenaires est également plus grande. "Notre étude montre que chez les hommes le risque d'une infection par le HPV s'accroît avec le nombre de leurs partenaires avec qui ils ont eu des relations sexuelles buccales", a expliqué la chercheuse. En revanche chez les femmes, le nombre de récents partenaires n'a pas semblé augmenter le risque d'infection. Ainsi à nombre égal de partenaires, les hommes ont beaucoup plus de risques d'être infectés par des HPV.

    L'étude montre que les femmes qui ont eu plus de partenaires pour des relations vaginales avaient moins de risque d'infection par le HPV transmis par ces pratiques. Cela suggère qu'une première exposition vaginale au HPV confère une plus grande protection en déclenchant une forte réaction immunitaire, déduit l'auteur de l'étude. Il semblerait que chez les hommes la réponse du système immunitaire soit plus faible ce qui les rend plus vulnérables à une infection.Cette infection est assez fréquente et la plupart des personnes l'élimine en un ou deux ans mais les hommes moins que les femmes.

    Le HPV ne déclenche pas directement les mutations responsables de la tumeur mais provoque des changement dans les cellules qu'il infecte dans la gorge ou le col de l'utérus qui deviennent cancéreuses. Le sexe oral augmenterait le risque de cancer oropharyngé de 22%, selon une étude publiée en janvier dans le Journal of the American Medical Association. Ce type de cancer a augmenté de 225% depuis 20 ans.

    source

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • "The nu project" est un travail mené par le photographe Matt Blum, qui a choisi de célébrer le corps des femmes au naturel, sans artifices... Découvrez une série de clichés 100 % vrais qui rend hommage à la beauté naturelle des corps féminins. j adore !
    The nu project
     
    The nu project
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

    The nu project

     

     
     
     
    Retrouvez toutes les photos de "The Nu Project"
     
    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Une vulve, c’est une partie du corps comme une autre, a priori. Mais bien s’entendre avec sa vulve, c’est pas toujours évident… la preuve.

    Ma vulve et moi, une relation pas toujours simple

    Je suis née avec une vulve. Derrière, il y a un vagin. Au fond, un utérus. Aux dernières nouvelles, tout ça fonctionne bien, même si j’ai pas encore testé toutes les options. Tout est en bonne santé. Tout me procure ce qui est prévu, c’est-à-dire du plaisir quand j’ai envie et des crampes tous les mois parce que j’ai arrêté les hormones contraceptives, des pertes blanches pas toujours très cool mais aussi des moments de batifolage sympathique.

    Je suis aussi née avec des coudes, des orteils bien alignés, des petites mains, deux yeux, des boutons dans le dos et des seins que j’aurais aimé plus ronds. Avec des trucs, quoi, des trucs qui marchent bien, globalement, car j’ai de la chance. J’en aime certains plus que d’autres, je prends soin de certains plus que d’autres, j’en vois certains plus que d’autres. Je suis globalement d’un avis neutre, simplement reconnaissante que tout ça fonctionne pas mal et ne me bousille pas l’existence.

    Et pourtant… j’ai mis vingt ans à arrêter de détester ma vulve.

    Lire la suite ici

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Combien de temps il faut caresser une femme pour lui donner du plaisir

    Des chercheurs anglais ont demandé aux femmes combien de temps doit durer une séance de préliminaires afin de les mener au septième ciel. Voici leur réponse.

    Combien de temps il faut caresser une femme pour lui donner du plaisir

    Messieurs pour pouvoir faire monter votre partenaire au 7ème ciel il va falloir prendre votre mal en patience. Selon une étude publiée dans la revue scientifique Journal of Sex Research rapportée par le journal anglais Telegraph, la durée d'une séance de preliminaires idéale est de 18 minutes. Pour en arriver à cette conclusion les chercheurs ont demandé à 152 personnes en couples âgées entre 23 et 76 ans d'estimer le temps de caresses, baisers et autre câlins pour atteindre l'orgasme facilement et avec intensité.

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique