• Sonita Alizadeh rappe pour les droits des femmes

    Après avoir échappé à deux mariages forcés, elle vit aux Etats-Unis. Un documentaire qui lui est consacré doit être montré à un festival à Amsterdam, en novembre.

    Sonita Alizadeh n'était pas destinée à cette vie. Il n'était pas écrit que cette jeune Afghane, 18 ans, vienne aux Etats-Unis pour poursuivre sa passion, la musique et surtout le rap, loin de son pays et de sa famille. Loin aussi du mariage forcé qui l'attendait. C'est contre cette pratique qu'elle rappe, justement, dans sa chanson intitulée Filles à vendre..

     

    « Cette femme est peu vêtue. Ce qui va tomber sur sa poitrine va vous rafraichir!Lydie Salvayre »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :