• Tout savoir sur la drogue du violeur

    Tout savoir sur la drogue du violeurOn en parle partout, le GHB, appelé aussi drogue du violeur, est L’ennemi des soirs de fête. Sans goût ni odeur, il est indétectable et ces effets peuvent être désastreux : désinhibition, perte de mémoire, et abus sexuels. Décryptage d’une drogue dangereuse.

    Le GHB ou la drogue du violeur :

    Le GHB, ou gamma-hydroxybutyrate, est à l’origine un médicament. Il s’agit en effet d’un anesthésiant synthétique qui agit sur le système nerveux. Mais son utilisation première a été détournée et il est désormais classé comme stupéfiant. Pourquoi la drogue du violeur ? Parce qu’elle se glisse dans le verre des jeunes femmes, permettant ainsi à la personne mal intentionnée d’abuser d’elle sexuellement.
    Une drogue insidieuse :
    Il suffit de quelques gouttes de GHB glissées dans un verre pour que la drogue fasse son effet. Indétectable au goût et à l’odorat, la jeune fille ne s’aperçoit pas qu’on veut la droguer. Progressivement, elle n’est plus maîtresse de ce qu’elle fait. Le violeur peut alors abuser d’elle en toute impunité, sachant que la drogue entraîne souvent des pertes de mémoire, et que la jeune fille ne se souviendra pas de ce qui s’est passé.
    Une drogue dangereuse :
    Tout savoir sur la drogue du violeurDans le pire des cas, la consommation de GHB peut entraîner vertiges, vomissement, voire un coma. Mais c’est bien sûr l’amnésie partielle ajoutée au fait d’avoir été violé qui est excessivement traumatisant pour la jeune fille. L’angoisse de ne pas savoir ce qui s’est réellement passé accroît davantage le sentiment d’humiliation provoqué par l’abus sexuel.
    De plus, à cause de ces pertes de mémoire, la majorité hésite, voire se refuse, à porter plainte pour viol. Il est pourtant important de réagir rapidement, car cette drogue, rapidement évacuée par l’organisme, ne laisse très vite aucune trace.

    Les précautions à prendre :

    -Ne bois jamais dans le verre d’un autre.
    -Ne laisse pas traîner ton verre n’importe où, garde-le toujours à la main, même sur la piste de danse.
    -Ne laisse pas un inconnu t’offrir de verre.
    -Fais un pacte avec tes copines : surveillez-vous régulièrement les unes les autres afin de toujours savoir où vous vous trouvez et avec qui.
    -Reste vigilante, même avec les garçons que tu connais, ou les amis d’amis: sais-tu ce qu’ils ont derrière la tête ? Connais-tu leur nature profonde ? Non. Et un coup de folie est vite arrivé !
     
    « Choc toxique : 8 huit jours de coma à cause de son tamponViolences conjugales : une caméra cachée met en lumière l'indifférence des témoins »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :